Ennetières en Weppes

La Verdoyante

Vous êtes ici : Accueil > Le Village > Un peu d'histoire

Un peu d'histoire

Le Pays des réchauffeux de pieds

Ennetières s'appelait Anetières en 1066, Hanetières en 1140, Anetirs en 1163, Anethieres en 1202, Anetiers et Annetières en Weppes en 1361. Il est situé à une altitude de 41 m et à une superficie de 1044 ha.

L'église et la seigneurie appartenaient, à partir de 1111, à l'abbaye Saint Pierre de Gand qui y entretenait un maire, le châtelain de Lille. Il y percevait des droits pour son droit d'avouerie (chargé d'avoué) et de protection.

Les coutumes particulières furent accordées à Ennetières par Philippe II Roi d'Espagne. Cette commune faisait autrefois partie de la Flandre Wallonne et du Diocèse de Tournai.

Un tableau du village

Un chemin en pente mène au village.

Le chemin vers lequel convergent les routes de Capinghem, de Prémesques et plus loin de La chapelle d'Armentières, gravit cinq mètres de dénivellation sur cinq cent mètres pour redescendre ensuite d'une quinzaine de mètres sur la même distance. C'est ce microrelief que le peintre a rendu ici.

A gauche, l'église en pierre couverte d'ardoise. Le choeur se perd dans les frondaisons. On aperçoit une travée percée d'une baie que couronne un pignon. La tour, en position centrale, a double fenêtre au dernier niveau. Sa flèche de charpente est coupée de deux niveaux d'abat-son. De la nef on ne voit que la toiture.

Le village est constitué de chaumières. Un moulin à vent sur pivot occupe une butte sur laquelle la carte d'état major de 1832 en consigne trois.

Une urbanisation récente due à la création de l'autoroute Lille-Dunkerque qui passe sur le territoire de la commune un peu en arrière de l'observateur, a développé le village. L'église qui semble ici dater le l'époque médiévale, a été reconstruite en 1829 puis après la grande guerre (1914-1918) qui a ravagé le pays.

Tous les articles

 

 

Copyright 2006 - 2017 - Tous droits réservés - Informations Légales.

Agrandir l'image